Follow us on Linkedin
Print Friendly, PDF & Email

Juin 2021

Le mois de juin a été atone pour les marchés asiatiques dans leur ensemble, le variant Delta du coronavirus ayant déclenché de nouvelles fermetures dans la région. Les propos tenus lors de la dernière réunion de la Fed et les récents changements dans les projections pour les années à venir des taux d’intérêt américains par les 12 membres du Federal Open Market Committee, ont avancé l’horizon d’un changement de politique monétaire, déstabilisant quelque peu les marchés actions mondiaux. La perspective d’un ralentissement de l’assouplissement quantitatif a amené l’idée d’une remontée des taux d’intérêt américains plus tôt qu’anticipée. Cela a eu un impact positif sur le dollar américain, et par répercussion un impact négatif sur les devises émergentes. En conséquence, le RMB a perdu 1.5% par rapport à l’USD (mais a tout de même gagné 1.7% contre l’euro alors que l’euro a chuté de 3% par rapport à l’USD). La Chine a sous-performé tous les autres marchés de la région à la seule exception de la Malaisie qui a subi une forte contraction soudaine de son activité industrielle liée au fait que le pays a replongé dans un confinement national.

Un récent voyage en Europe nous a permis de mieux comprendre pourquoi les marchés asiatiques ont sous-performé les marchés occidentaux jusqu’à présent cette année. L’Europe est totalement rouverte. Les restaurants sont pleins, les aéroports sont débordants d’activité, les gens voyagent et dépensent de l’argent alors que l’Asie reste aussi fermée qu’elle ne l’a jamais été. Il n’y a aucun signe de réouverture à grande échelle de sitôt. Un article récent du Wall Street Journal indiquait qu’une décision avait été prise lors d’une réunion du Conseil d’État de la Chine à la mi-mai de garder les frontières chinoises totalement fermées au moins jusqu’au milieu de 2022, l’une des motivations étant le bon déroulement des Jeux Olympiques d’hiver qui se tiendront à Pékin en février 2022.

Parmi les pays que nous couvrons, c’est en Indonésie que la résurgence du Covid est la plus préoccupante, avec de nouveaux cas atteignant le nombre record de 20,000 par jour et les hôpitaux de l’île principale de Java, où se trouve Jakarta, frôlant dangereusement la saturation. Certes, l’Asie du Sud-Est (hors Singapour) a un taux de première vaccination très faible, allant de moins de 10% pour les Philippines à 20% pour la Malaisie. Ce n’est plus le cas en Chine où la vaccination s’est considérablement accélérée au cours des deux derniers mois, atteignant le rythme de 22 millions par jour au cours de la dernière semaine de juin. À ce rythme, 85% de la population chinoise aura reçu au moins une dose d’ici la fin du troisième trimestre.

Les chiffres macroéconomiques prospectifs reflètent cette situation. Les chiffres de PMI pour juin ont chuté dans la plupart des pays de la région. En Chine, le PMI manufacturier Caixin est passé de 52.0 en mai à 51.3 en juin et le PMI manufacturier officiel est passé de 51.0 à 50.9. A Taïwan, le PMI est passé de 62.0 à 57.6. En Malaisie, où nous n’avons aucune exposition, il est passé de 51.3 à 39.9, sa plus forte baisse depuis avril 2020 et un reflet du récent confinement national. Le PMI Markit pour l’ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est) est passé de 51.8 en mai à 49.0 en juin. Les seuls points positifs ont été en Corée où le PMI manufacturier a légèrement augmenté de 53.7 à 53.9, aux Philippines où le PMI est revenu à un mode expansionniste pour la première fois depuis mars avec une lecture de 50.8 et en Thaïlande où l’activité se redresse lentement, son PMI passant de 47.8 à 49.5.

Nous avons écrit le mois dernier sur le risque d’inflation en Chine et sur la façon dont le gouvernement gère ce risque. Les statistiques récentes sur les matières premières en montrent l’impact, l’inflation diminuant progressivement. Par exemple, le prix national de la pâte à papier, qui est essentielle pour l’une de nos sociétés, C&S Paper, a chuté de 5 % en juin et de 17 % depuis son pic de mars. Le prix national de l’acier a chuté de 20 % par rapport à son pic de mai, tandis que le prix national du cuivre a chuté de 11%. Le plus impressionnant a été la baisse du prix du porc qui est un élément clé de l’indice des prix à la consommation (CPI) chinois : -21% en juin et -59% par rapport à son récent pic de janvier. Cette dernière statistique explique en grande partie pourquoi le CPI de la Chine n’était que de 1.3% en mai.

L’un des événements les plus importants de juin dans notre région, et qui a eu des répercussions mondiales, a probablement été la décision de la Chine d’interdire toutes les activités de minage de crypto-monnaie sur son territoire. Selon le Global Times, un journal contrôlé par l’État, 90% des activités de minage de crypto-monnaies gérées par 26 sociétés différentes dans la province du Sichuan ont été fermées du jour au lendemain, et des actions similaires auraient eu lieu dans tout le pays. Selon l’Université de Cambridge, 65% des activités mondiales de minage de crypto-monnaies sont situées en Chine, les États-Unis et la Russie se classant deuxième et troisième avec des parts de marché de seulement 7.2% et 6.9% respectivement. En Chine, la province du Xinjiang est la principale région où se déroulent ces activités, avec une part de marché de 35%, suivie du Sichuan (9.7%) et de la Mongolie intérieure (8.1%). La répression contre l’extraction de crypto-monnaie en Chine est principalement motivée par la menace que représentent les crypto-monnaies pour le contrôle de la Chine sur sa monnaie à un moment où la PBoC est sur le point de déployer à l’échelle nationale son propre RMB digital qu’elle teste dans la province du Guangdong depuis plusieurs mois. La deuxième raison de la répression concerne la quantité massive d’électricité qu’une telle activité nécessite. Il était amusant de voir au cours de la dernière semaine de juin sur Xianyu, une plate-forme de e-commerce de seconde main, des publicités surgir à la recherche d’acheteurs pour de petites centrales hydroélectriques indépendantes de 50 MW dans la province du Sichuan. La volatilité récente du prix du bitcoin a beaucoup à voir avec les décisions prises à Pékin, à notre avis.

REVUE DE PORTEFEUILLE

En juin, les méga-capitalisations de la région ont connu des performances mitigées, s’annulant les unes les autres. Notre fonds d’actions chinoises a affiché une performance en ligne avec l’indice, tandis que notre fonds pan-asiatique a surperformé avec une marge significative. Les principaux moteurs de performance ont été les annonces anticipées des résultats du deuxième trimestre par certaines de nos sociétés en portefeuille ainsi que les prévisions de bons chiffres pour d’autres.

Nous n’avons pas exécuté beaucoup de transactions. Nous avons continué à nous concentrer sur le contrôle des risques, en transférant des avoirs des valeurs sur-performantes aux moins performantes. Nous sommes également sortis de deux valeurs comme nous l’avions prévu sur la base d’un manque de conviction.

PORTEFEUILLE CHINE

La Francaise JKC China Equity part I USD a vu sa valeur liquidative par action chuter de 0.3% en juin lorsque l’indice MSCI China a chuté de 0.3%. La trésorerie du fonds s’établit à 5.4% en fin de mois. Depuis le début de l’année, le fonds est en hausse de 13.4% alors que l’indice MSCI China est en hausse de 1.2%.

Li Ning a été le premier contributeur à la performance relative, en hausse de 30.5% avec un poids moyen de 4.5%. SITC a été le deuxième contributeur avec une hausse de 16.9% et un poids moyen de 4.4%. Les deux noms ont annoncé des alertes positives sur leurs bénéfices pour leurs résultats du premier semestre. Notre sous-pondération substantielle de Tencent était le troisième facteur positif. Du côté négatif, C&S Paper a été le frein le plus important car le titre a perdu 17.9% avec un poids de 4.4%. Les investisseurs sont préoccupés par leurs résultats du deuxième trimestre, dont nous nous soucions moins que de leurs perspectives à plus long terme. L’absence de Nio Inc, qui a gagné 37.8%, a également un peu nuit à la performance relative du fonds. CICC a été le troisième facteur négatif, restituant une partie de la solide performance du mois dernier, en baisse de 8.8% avec une pondération moyenne de 5.4%.

En termes de transactions, nous avons continué à construire une position sur Shandong Linglong Tyre. Nous avons pris des bénéfices sur Bilibili, Aier Hospital, et ajouté à nos positions dans BOC Aviation et C&S Paper. Nous sommes sortis de Henlius Biotech comme prévu car cet investissement s’est avéré avoir été une erreur. Le nom n’aurait pas dû être inclus dans nos principales positions étant donné le niveau de conviction que nous avions et les risques sous-jacents. Le cours de l’action a également été touché par un changement de stratégie commerciale de la part du management que nous n’avions pas prévu.

Sur le plan de l’actualité, Li Ning a annoncé une alerte positive sur ses bénéfices pour le premier semestre 2021, s’attendant à ce que le bénéfice net augmente de plus de 163% en glissement annuel pour atteindre RMB 1.8mds, avec une croissance des ventes de plus de 60% en glissement annuel. Au cours du premier semestre de l’année, la forte croissance du bénéfice net a été tirée par l’envolée des ventes, elle-même en partie liée à l’impact positif de l’incident du coton du Xinjiang, à un levier d’exploitation positif et à un niveau réduit de remises sur les prix de vente au détail.

Xinyi Glass a également annoncé une alerte positive sur les bénéfices pour le premier semestre 2021, s’attendant à ce que le bénéfice net augmente de 260 à 290 % en glissement annuel pour atteindre de HKD 4.977mds à HKD 5.391mds. Les moteurs de l’augmentation significative du bénéfice net comprennent une forte augmentation du prix de vente moyen du verre flotté et du volume des ventes en raison d’une demande robuste, ainsi qu’une contribution positive de Xinyi Solar qui a également publié une alerte positive sur ses bénéfices pour le premier semestre 2021 avec une augmentation de 100% à 120% en glissement annuel du bénéfice net. Xinyi Glass détient 23% de Xinyi Solar.

Au cours du mois, SITC a également publié une alerte positive sur les bénéfices. La société s’attend à ce que son bénéfice net consolidé pour le premier semestre 2021 soit entre USD 440m et USD 480m. Comparé à son résultat net du premier semestre 2020 de USD 120m, cela représente une augmentation d’USD 320m à USD 360m. La société a attribué cette augmentation principalement à l’effet combiné de l’augmentation de la demande de transport par conteneurs et de logistique au S1 2021 par rapport au S1 2020 et de l’amélioration de l’efficacité opérationnelle du groupe avec un contrôle efficace des coûts.

PORTEFEUILLE ASIE

La Francaise JKC Asia Equity part I USD a vu sa valeur liquidative par action augmenter de 1.1% en juin lorsque l’indice MSCI Asia ex-Japan a chuté de 0.4%. La trésorerie du fonds s’établit à 4.2% en fin de mois. Depuis le début de l’année, le fonds est en hausse de 13.1% alors que l’indice MSCI Asia ex-Japan est en hausse de 5.5%.

Les principaux contributeurs à la performance relative ont été Li Ning, en hausse de 30.5% avec un poids moyen de 3.4%, SITC, en hausse de 16.9% avec un poids moyen de 3.4% et Aavas Financier, en hausse de 15% avec un poids moyen de 3.3%. Du côté négatif, C&S Paper, avec un poids moyen de 3.6%, a baissé de 17.9%, CICC, avec un poids moyen de 4.6%, a baissé de 8.8% et Muangthai Capital, avec un poids moyen de 4.8%, a baissé de 9.7%.

En ce qui concerne les mouvements, nous avons réduit certaines lignes : AIA, Li Ning, Xinyi Glass et Hefei Meiya, et ajouté à C&S Paper. Nous avons initié une position dans Shandong Linglong Tire en Chine et sommes sortis de Koh Young en Corée. Pendant son temps dans notre portefeuille, Koh Young a été un bon investissement, mais notre conviction n’est plus aussi élevée.

Sur le front de l’actualité, Poya a annoncé son chiffre d’affaires mensuel pour mai, qui a légèrement diminué de 0.6% en glissement annuel à NTD 1.3mds en raison de l’impact négatif d’une augmentation des cas de COVID-19. Au cours du mois, AIA a annoncé avoir acheté une participation de 25% dans China Post Life Insurance Co. en investissant RMB 12mds (USD 1.9mds). Nous comprenons qu’AIA vise à exploiter le vaste réseau de distribution de produits financiers retail de China Post. Cependant, nous ne sommes pas convaincus que cet investissement financier qui dépasse le cadre actuel d’AIA China et qui est une entrée sur le marché de l’assurance de masse en Chine via une participation minoritaire dans une entreprise étatique géante « à l’ancienne » soit la meilleure décision pour le positionnement stratégique à long terme d’AIA.

En Indonésie, Medikaloka Hermina, qui gère une chaîne d’établissements médicaux à travers le pays, a annoncé de solides résultats au T1 2021 avec une croissance de ses revenus de 61% en glissement annuel à IDR 1500mds et une croissance de l’EBITDA de 186% en glissement annuel à IDR 700mds en raison du nombre croissant de nouveaux cas de Covid-19 à travers le pays.

The information and material provided herein do not in any case represent advice, offer, sollicitation or recommendation to invest in specific investments. The information contained herein is issued by JK Capital Management Limited. To the best of its knowledge and belief, JK Capital Management Limited considers the information contained herein is accurate as at the date of publication. However, no warranty is given on the accuracy, adequacy or completeness of the information. Neither JK Capital Management Limited, nor its affiliates, directors and employees assumes any liabilities (including any third party liability) in respect of any errors or omissions on this report. Under no circumstances should this information or any part of it be copied, reproduced or redistributed. 

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound
 
Print Friendly, PDF & Email

DISCLAIMER

  • JK Capital Management Limited maintains this web site as a service to its customers. By using this web site, you agree to the following terms of use, which JK Capital Management Limited may unilaterally change at any time.
  • JK Capital Management Limited is authorized and regulated by the Hong Kong Securities and Futures Commission (“SFC”). However, the funds described in this web site are not authorized by the SFC and therefore are not available to the public in Hong Kong.
  • The information on this web site has not been reviewed by the SFC or any regulatory authority in Hong Kong. By law, the web site you are about to access is strictly restricted in Hong Kong to “professional investors”. Only “professional investors” are eligible to access the information herein. As defined in the Securities and Futures Ordinance (Cap 571, Laws of Hong Kong) and its subsidiary legislation, which may change from time to time, “professional investors” include the following:
    • Exchange companies and other automated trading facilities;
    • Licensed financial intermediaries, their wholly owned subsidiaries and holding companies;
    • Licensed banks, their wholly owned subsidiaries and holding companies;
    • Licensed insurers;
    • Authorised retail funds;
    • Hong Kong mandatory provident fund schemes or a trustee or an investment manager of any such scheme;
    • Any government of central banking authority;
    • An individual with a portfolio of investments valued at a minimum of HK$8m;
    • An investment holding company wholly owned by an individual referred to in preceding category
    • A trust corporation with total assets of at least HK$40m; and
    • A corporation or partnership having a portfolio valued at least HK$8m or total assets of at least HK$40m.
  • Information in the web site neither constitute an offer or public offering to anyone, nor a solicitation by anyone, to subscribe for shares of any funds. Nothing in the web site should be construed as advice and is therefore not a recommendation to buy, sell or hold shares, fund units or any other investment securities.
  • All copyright, patent, intellectual and other property rights in the information contained herein is owned by JK Capital Management Limited. No rights of any kind are licensed or assigned or shall otherwise be passed to persons accessing such information.
  • This web site contains links to other web sites. JK Capital Management Limited is not responsible for the availability of these outside resources or the accuracy of their contents. JK Capital Management Limited neither endorses, nor is it responsible for any of the contents, advertising products or other materials that may appear on those web sites.
  • Investment involves risk. Historical results do not necessarily indicate future performance.