Follow us on Linkedin
Print Friendly, PDF & Email

Novembre 2023

JKC Asia Bond 2025 – Fonds à échéance fixe – Mise à jour de novembre 2023:

  • En octobre, les obligations à haut rendement asiatiques (HY) ont continué à surpasser les obligations de catégorie d’investissement (IG), car le biais en faveur d’une plus courte duration des HY (en particulier pour le fonds JKC Asia Bond 2025) isole l’exposition à la volatilité des taux d’intérêt américains.
  • Les taux américains sont restés volatils en octobre, avec des tensions géopolitiques et des données résilientes aux États-Unis continuant à dominer les thèmes macroéconomiques.
  • Les obligations immobilières chinoises ont continué de peser sur le marché asiatique des HY en octobre, car les ventes physiques ont déçu malgré le récent soutien agressif des politiques gouvernementales, notamment l’introduction d’un stimulus fiscal de 1000 milliards de RMB et la création d’un fonds de stabilisation soutenu par l’État.
  • Néanmoins, notre exposition minimale au secteur immobilier chinois (<6% de l’actif sous gestion) permet à d'autres secteurs performants (par exemple, l'Inde et l'Indonésie) de compenser largement les pertes dans le secteur de l'immobilier.
  • Les sociétés de gestion d’actifs chinoises (AMC) se sont montrées solides ce mois-ci, après que des entreprises, dont Huarong, ont procédé à des rachats sur le marché ouvert de leurs obligations.
  • Pendant ce temps, des noms à haut rendement indonésiens tels que Medco Energi et Bumi Serpong ont tous deux lancé des offres publiques d’achat pour leurs obligations en dollars américains.
  • En Inde, le conglomérat minier Vedanta a continué de faire la une des journaux après une dégradation de sa notation et la nouvelle de la démission de son directeur financier.


La volatilité des taux américains est restée élevée en octobre, avec des tensions géopolitiques découlant de la guerre à Gaza et des données résilientes aux États-Unis dominant le tableau macroéconomique. À la fin d’octobre, les rendements des obligations du Trésor américain à 10 ans ont brièvement dépassé la barre des 5 %, un niveau atteint pour la dernière fois il y a 16 ans, avant de revenir à 4,85 % à la clôture du mois. Le consensus du marché est qu’il faut un catalyseur, peut-être un stress financier important ou une probabilité accrue de croissance plus faible, avant que les obligations du trésor américain puissent inverser de manière significative leur récente tendance. Pendant ce temps, la Fed a continué de signaler une pause en novembre malgré des données économiques solides, reflétant l’opinion de Jerome Powell selon laquelle la prime des rendements des obligations du Trésor par rapport aux taux de référence de la Fed est suffisante pour resserrer l’accès au crédit.

En Chine, les décideurs politiques sont restés réactifs, les journaux faisant état en octobre de l’introduction d’un plan de relance fiscale de 1000 milliards de RMB et de la création par l’État d’un fonds de stabilisation pour soutenir le marché boursier intérieur. Ces mesures ont été prises en réponse aux données économiques décevantes publiées en juillet et août. De plus, les données de consommation de la Semaine d’Or (Golden Week) étaient mitigées, avec une croissance mensuelle plus faible de la production industrielle et des ventes au détail qui ont jeté une ombre sur les chiffres positifs du PIB pour le troisième trimestre. Pendant ce temps, les ventes immobilières d’octobre ont été moins bonnes que prévu, car les données préliminaires montrent une augmentation de +9 % en glissement mensuel mais une baisse de -4 % en glissement annuel pour les 100 principaux promoteurs. D’autres indicateurs liés à l’immobilier sont restés faibles, avec une contraction à deux chiffres des investissements immobiliers, des ventes et des nouvelles constructions malgré les nouvelles mesures d’assouplissement de la politique immobilière.

Par conséquent, nous avons continué à observer une faiblesse persistante des obligations à haut rendement chinoises liées à l’immobilier en octobre, en particulier celles du promoteur immobilier chinois Gemdale Corp (auquel le fonds n’est pas exposé) qui a vu ses obligations en USD chuter de plus de 20 points après l’annonce de la démission de son président pour des raisons de santé. Pour aggraver la faiblesse, il a été rapporté que le promoteur envisageait des extensions de maturité pour ses obligations domestiques libellées en RMB. L’effondrement des obligations en dollars de Gemdale Corp a provoqué une contagion qui s’est étendue à certaines autres obligations en dollars de développeurs “de meilleure qualité”. Par exemple, China Vanke, noté en catégorie d’investissement (et auquel le fonds n’est pas exposé), a vu ses obligations chuter de 30 points au cours du mois d’octobre.

En dehors de l’espace immobilier chinois, plusieurs entreprises ont mené des exercices de gestion de leur passif et utilisé des canaux de financement alternatifs pour amortir l’impact d’événements de crédit défavorables. Par exemple, le promoteur hongkongais New World Development a dévoilé un plan de rachat de ses obligations. D’autres entreprises actives dans les rachats de leurs obligations incluent le gestionnaire d’actifs chinois China Huarong (auquel le fonds est exposé), qui a récemment annoncé avoir racheté sur le marché plus de 900 millions de dollars d’obligations. Les émetteurs à haut rendement indonésiens ont également mené des offres publiques d’achat. La société pétrolière et gazière indonésienne PT Medco a annoncé le mois dernier des offres publiques d’achat pour quatre de ses obligations en USD tout en émettant simultanément de nouvelles obligations. De même, le promoteur indonésien Bumi Serpong a lancé une offre publique d’achat au pair pour ses obligations en dollars dues en 2025.

En Inde, le conglomérat minier Vedanta Resources a continué de faire la une des journaux après avoir été dégradé par S&P de B- à CCC après avoir placé sa notation sous surveillance négative fin septembre. La société a indiqué qu’elle était en pourparlers avancés avec plusieurs banques, dont Standard Chartered et JP Morgan, pour obtenir une facilité de refinancement de 3 milliards de dollars afin d’éviter un défaut de paiement. Ce refinancement serait le bienvenu car la société doit rembourser plus de 3 milliards de dollars d’obligations l’année prochaine, malgré le renforcement récent de sa trésorerie grâce à des dividendes généreux versés par ses filiales. Lors de son dernier appel avec un groupe ad hoc de détenteurs d’obligations en dollars de Vedanta, la société a déclaré qu’elle prévoyait de conclure des accords avec des fonds de crédit et des banques pour une facilité de 1,1 à 1,2 milliard de dollars pour refinancer trois de ses obligations libellées en dollars. La société prévoit de lancer une offre de rachat/échange début novembre une fois que le financement sera finalisé.

En octobre, JKC Asia Bond 2025 (classe USD) a affiché un rendement de -0,67 %, légèrement supérieur à l’indice des HY asiatiques. Cela a été principalement motivé par notre exposition à des obligations de faible duration, à notre exposition défensive au secteur immobilier chinois et à notre surpondération en Indonésie et en Inde (les pays les plus performants). À l’avenir, nous continuerons à évaluer notre exposition aux secteurs à bêta élevé et en difficulté en tenant compte de l’environnement difficile pour les restructurations d’obligations, tout en maximisant les rendements au sein des secteurs plus stables du marché asiatique des HY.         

PERFORMANCES MENSUELLES

                                                                              Source : Bloomberg, JKC – novembre 2023

The information and material provided herein do not in any case represent advice, offer, sollicitation or recommendation to invest in specific investments. The information contained herein is issued by JK Capital Management Limited. To the best of its knowledge and belief, JK Capital Management Limited considers the information contained herein is accurate as at the date of publication. However, no warranty is given on the accuracy, adequacy or completeness of the information. Neither JK Capital Management Limited, nor its affiliates, directors and employees assumes any liabilities (including any third party liability) in respect of any errors or omissions on this report. Under no circumstances should this information or any part of it be copied, reproduced or redistributed. 

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound
 
Print Friendly, PDF & Email

DISCLAIMER

  • JK Capital Management Limited maintains this web site as a service to its customers. By using this web site, you agree to the following terms of use, which JK Capital Management Limited may unilaterally change at any time.
  • JK Capital Management Limited is authorized and regulated by the Hong Kong Securities and Futures Commission (“SFC”). However, the funds described in this web site are not authorized by the SFC and therefore are not available to the public in Hong Kong.
  • The information on this web site has not been reviewed by the SFC or any regulatory authority in Hong Kong. By law, the web site you are about to access is strictly restricted in Hong Kong to “professional investors”. Only “professional investors” are eligible to access the information herein. As defined in the Securities and Futures Ordinance (Cap 571, Laws of Hong Kong) and its subsidiary legislation, which may change from time to time, “professional investors” include the following:
    • Exchange companies and other automated trading facilities;
    • Licensed financial intermediaries, their wholly owned subsidiaries and holding companies;
    • Licensed banks, their wholly owned subsidiaries and holding companies;
    • Licensed insurers;
    • Authorised retail funds;
    • Hong Kong mandatory provident fund schemes or a trustee or an investment manager of any such scheme;
    • Any government of central banking authority;
    • An individual with a portfolio of investments valued at a minimum of HK$8m;
    • An investment holding company wholly owned by an individual referred to in preceding category
    • A trust corporation with total assets of at least HK$40m; and
    • A corporation or partnership having a portfolio valued at least HK$8m or total assets of at least HK$40m.
  • Information in the web site neither constitute an offer or public offering to anyone, nor a solicitation by anyone, to subscribe for shares of any funds. Nothing in the web site should be construed as advice and is therefore not a recommendation to buy, sell or hold shares, fund units or any other investment securities.
  • All copyright, patent, intellectual and other property rights in the information contained herein is owned by JK Capital Management Limited. No rights of any kind are licensed or assigned or shall otherwise be passed to persons accessing such information.
  • This web site contains links to other web sites. JK Capital Management Limited is not responsible for the availability of these outside resources or the accuracy of their contents. JK Capital Management Limited neither endorses, nor is it responsible for any of the contents, advertising products or other materials that may appear on those web sites.
  • Investment involves risk. Historical results do not necessarily indicate future performance.